L’Autorité des marchés financiers vient de mettre en garde les épargnants sur certains placements originaux. Avec la baisse des taux de rémunération de certains livrets, les particuliers sont en effet tentés d’investir dans des produits atypiques tels que les timbres, le vin et les panneaux solaires. Ce n'est pas sans risque.

Avec des taux d’intérêt en berne, les épargnants sont de plus en plus enclins à investir dans des placements atypiques, « des investissements, aux rendements annoncés flatteurs, dans des secteurs aussi divers que les lettres et manuscrits, les œuvres d’art, les panneaux solaires, les timbres, le vin, les diamants ou autres secteurs de niche » rappelle l’AMF dans un communiqué.

L’institution précise que ces placements nécessitent de rester vigilant car « ces secteurs ne sont pas soumis à la réglementation protectrice des instruments financiers », explique le communiqué. C'est en effet un des risques à ne pas oublier : ce genre de produits n’est pas régulé par l’AMF, ce qui limite les recours du particulier en cas de problème.

Ne pas oublier son bon sens

Avant d’investir, l’AMF conseille notamment au particulier de se renseigner sur les différentes possibilités de revente du produit : il doit pouvoir récupérer son investissement initial. Ce dernier doit également se poser la question « de savoir comment, et par qui, est réalisée la valorisation […] du produit proposé » et s’assurer du sérieux des intermédiaires qui proposent le produit.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

D’une manière générale, et c’est valable pour tout investissement, l’AMF conseille aux particuliers de n’investir que dans ce qui leur paraît « clair et compréhensible » sans oublier que « tout produit affichant un rendement supérieur au taux monétaire comporte a priori un risque sensible ».