Les contrats d'assurance restent trop souvent difficiles à comprendre pour les consommateurs, selon une étude publiée lundi par l'association CLCV, qui réclame une uniformisation de leur présentation pour permettre de faire jouer la concurrence.

Selon cette enquête, menée auprès de 670 personnes, seulement moins de 4 consommateurs sur 10 (37,9%) prennent connaissance dans les détails de leur contrat d'assurance avant de le signer. Ils sont en revanche une nette majorité à déplorer un manque d'information : 57,8% des personnes interrogées se disent « pas suffisamment informées des garanties de leurs assurances » et 7,7% déplorent de « ne pas l'être du tout ».

Pour remédier à cette situation, CLCV propose notamment une « présentation standardisée des contrats commune à tous les assureurs pour permettre aux consommateurs de comparer et de faire jouer réellement la concurrence ». L'association préconise aussi la mise en place d'un comparateur d'assurance indépendant, « sous contrôle de l'administration ». L'assureur Axa avait lancé au printemps son propre comparateur mais ce dernier se concentre uniquement sur les services apportés, sans aucune mention de tarif.

CLCV relève enfin que « s'assurer coûte de plus en plus cher », avec 35,8% des sondés qui disent consacrer entre 1.001 et 2.000 euros par an à leur assurance et 30,4% plus de 2.000 euros. « La complémentaire santé peut représenter pour les plus modestes un budget trop élevé qu'on pourra chercher à réduire voire à supprimer, au risque de devoir renoncer à certains soins », fait-elle valoir.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Mais l'association ne fournit aucun élément de comparaison permettant d'apprécier l'évolution de ces données.