L'assureur mutualiste Macif est revenu dans le vert au premier semestre, avec un bénéfice net de 73,7 millions d'euros, mais se montre prudent pour l'ensemble de l'année 2012.

« Ce résultat (...) doit toutefois être considéré avec prudence, les exercices passés ayant montré que les résultats en année pleine n'étaient pas toujours à l'image de ceux du premier semestre », a souligné l'assureur mutualiste dans un communiqué. De janvier à juin, son chiffre d'affaires a connu un léger repli de 3,3% et s'est élevé à 2,8 milliards d'euros.

sur la même période de 2011, Macif avait accusé une perte nette de 44,5 millions d'euros, en raison d'un recul de sa collecte en épargne et de la dépréciation de ses titres d'emprunts grecs.

Baisse de la collecte en assurance-vie

En assurance-vie, marché à la peine en France depuis plusieurs mois, le groupe dit constater une baisse de sa collecte. Sa collecte nette (versements moins retraits) est néanmoins restée positive sur la période, à 116 millions d'euros.

En assurances-dommages, les cotisations ont progressé de 2%, à 1,49 milliard d'euros, grâce à des hausses de tarifs en automobile et en habitation. Macif souligne dans ce domaine le « net recul » de la sinistralité (nombre de sinistres rapporté à l'ensemble des assurés) du portefeuille de sa filiale espagnole Macifilia, dont l'assainissement avait été engagé dès 2010. En grande difficulté, cette société spécialiste des risques d'entreprise avait dû être recapitalisée par sa maison mère à hauteur de 130 millions d'euros en 2011.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Avec la Maif et la Matmut, la Macif constitue la société de groupe d'assurance mutuelle (Sgam) Sferen.