Selon le porte-parole du PS David Assouline, un projet de loi pour instituer 100.000 contrats d'avenir à partir de 2013 sera présenté au conseil des ministres mi-septembre.

« A la mi-septembre au conseil des ministres sera présenté un projet de loi pour instituer les emplois d'avenir, pour que les premiers contrats puissent être signés dès le 1er janvier 2013 », a déclaré David Assouline lors de son point-presse hebdomadaire. Autre engagement de François Hollande en faveur de l'emploi, « le contrat de génération devrait pouvoir se mettre en place pour l'année 2013 ».

Les emplois d'avenir seront financés en grande partie par l'Etat et destinés aux jeunes peu qualifiés. Le contrat de génération consiste de son côté à lier l'embauche en CDI des jeunes de moins de 25 ans et le maintien dans l'emploi des salariés de plus de 55 ans qui seraient leurs tuteurs. En échange, l'entreprise bénéficierait d'exonérations de charges.

Une « préférence de proximité » pour les marchés publics ?

Le porte-parole du PS a par ailleurs estimé que l'exonération des heures supplémentaires, instituée par Nicolas Sarkozy en 2007, avait détruit « 100.000 emplois », saluant l'abogration de cette mesure dans le collectif budgétaire voté qui sera voté cette semaine au Parlement.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Il a enfin plaidé pour « revoir les règles d'attribution » des marchés publics, comme s'est engagé à le faire le chef de l'Etat, après l'attribution par la région Ile-de-France d'un marché public à un prestataire installé au Maroc. Il a ainsi évoqué de possibles clauses de « préférence communautaire, de proximité, de bons comportements environnementaux et sociaux », pour que « de telle situation ne puisse pas se reproduire ».