Selon Marc Simoncini, le fondateur du site, le nouveau propriétaire américain de Meetic, Match.com, veut que le portail de rencontres place son argent dans une banque américaine et non française.

Alors que les investisseurs s'inquiètent de la santé financière des banques européennes, Marc Simoncini a rapporté que la société française avait reçu un email « ce week-end » de Match.com qui s'inquiétait de savoir où était « le cash de Meetic ».

« Ils ont reçu chez Meetic un mail ce week-end des Américains, nouveaux propriétaires, qui s'inquiétaient de savoir où était l'argent, le cash de Meetic », a affirmé Marc Simoncini, qui détient encore 7% du site de rencontres qu'il a fondé en 1995. Selon lui, dans son courriel, Match.com demande à Meetic de quitter sa banque française pour placer son argent dans un établissement financier américain. Il n'a pas en revanche précisé quelle banque était concernée.

Selon le quotidien britannique Financial Times, le groupe allemand Siemens a retiré un demi-milliard d'euros d'une banque française pour le placer auprès de la Banque centrale européenne (BCE). Qualifiant cette information de « spéculation », Siemens a refusé d'en dire davantage.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Une source proche du dossier a indiqué à l'AFP que le groupe allemand avait bien retiré une somme d'argent de la Société Générale pour la placer auprès de la BCE. Cette décision n'est toutefois pas liée à une crainte sur la solvabilité des banques françaises, a-t-elle ajouté sans préciser de montant.