La Caisse des dépôts, sa filiale CDC Entreprises et la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) se sont associées pour mieux répondre aux besoins de financement des PME, essentiels à leur développement.

La convention de partenariat est articulée autour de plusieurs axes : réfléchir aux besoins des PME en fonds propres, mieux faire connaître aux entreprises les outils de financement à leur disposition et enfin rendre les dispositifs plus lisibles dans toutes les régions.

« Nous voulons mieux comprendre, région par région, quels sont les besoins de financement des entreprises », a expliqué lors d'un point presse Philippe Braidy, président de CDC Entreprises. « Il faut aussi améliorer le maillage territorial et aller au devant des entreprises car, souvent, elles viennent un peu tard voir les investisseurs ».

Faire connaître les outils disponibles

Le président de la CGPME, Jean-François Roubaud, a de son côté rappelé que le manque de fonds propres des PME françaises était un frein à leur croissance et à leur développement à l'export. « Tous les outils sont pourtant là », a-t-il insisté. « Il faut le faire savoir. Par exemple, 90% des entreprises ignorent que les compagnies d'assurance font des financements ».

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

L'un des objectifs de la convention sera d'instaurer une « structure de capital développement dans tous les territoires », ont insisté les trois signataires. « Nous allons renforcer nos équipes pour que des spécialistes, en région, aident les patrons de PME » à connaître les mécanismes qui sont à leur disposition en matière de financement, a promis le directeur général de la Caisse des dépôts, Augustin de Romanet. « C'est le couronnement d'une mue du groupe CDC qui fait désormais des fonds propres des PME une priorité ».