Le ministre de l'Industrie Eric Besson se dit favorable à un débat sur une TVA anti-délocalisation, prônée par le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, dans un entretien au Monde daté de dimanche-lundi.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

« Oui, l'idée de transférer des charges des entreprises vers un impôt reposant sur une autre assiette, comme celle de la consommation, mérite d'être débattue », estime M. Besson. « Le coût du travail fait partie des éléments-clé de la compétitivité. Or en France une partie très importante de ce coût correspond à des charges sociales et fiscales », fait-il valoir.

« Les charges sociales représentent 53% du coût du travail en France, contre 40% Outre-Rhin », ajoute-t-il.

M. Copé s'était dit favorable en février à une « baisse des cotisations sociales » pour réduire le coût du travail par rapport à l'Allemagne, en les transférant sur la TVA, qui serait donc augmentée. Le Premier ministre François Fillon avait alors exclu toute augmentation de la TVA.