Des mesures vont être adoptées pour revaloriser le métier de concierge alors que le quart des gardiens d'immeubles partiront à la retraite d'ici 2013, a annoncé samedi le secrétariat d'Etat au Logement.

Tout d'abord les gardiens d'immeubles du parc HLM vont avoir un droit de priorité d'acquisition de même rang que celui des locataires quand un bailleur social propose à la vente un logement que l'occupant refuse d'acheter même avec une décote. Cette mesure s'adresse particulièrement aux gardiens du parc HLM disposant d'un logement de fonction, en vue d'une meilleure préparation de leur départ à la retraite, souligne le secrétariat d'Etat.

Pour cela, une proposition de disposition législative a été transmise au député UMP Jean-Luc Warsmann au titre de sa mission de simplification et devrait être prochainement débattue au Parlement dans le cadre de la proposition de loi qui sera déposée à l'été, ajoute le secrétariat d'Etat.

Les concierges qui rénovent leur loge pourront également bénéficier de l'Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et des aides de l'Anah (Agence nationale de l'habitat), à condition que ces travaux conduisent à des économies d'énergie.

Une école des gardiens

Une école des gardiens, une idée de l'admnistrateur de biens Loiselet & Daigremont soutenue par AT Patrimoine, organisme spécialisé dans la formation professionnelle des gardiens et employés d'immeubles, devrait voir le jour. Cette école consisterait à créer une structure qui propose à des personnes en reconversion professionnelle ou sans qualification appropriée, de suivre un programme de 400 heures (réparties sur 4 mois) au sein d'un établissement spécialisé dans les métiers du gardiennage d'immeuble.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Le secrétaire d'Etat Benoist Apparu souhaite également que les gardiens d'immeuble puissent bénéficier de stage de formation à la gestion des conflits et à la médiation, au fonctionnement des détecteurs de fumée et aux vertus du tri des poubelles.

Une publicité pour susciter des vocations

Enfin le ministère du Logement va lancer à partir de lundi prochain une campagne de publicité pour « créer des vocations de gardiens d'immeuble car la profession est parfois mal considérée ». Dix mille emplois de gardiens d'immeuble ont été supprimés pour la seule région Ile-de-France entre 1998 et 2008, estimait à cette date Pierre Lellouche, alors député UMP devenu depuis secrétaire d'Etat au Commerce extérieur.