Ségolène Royal, candidate aux primaires socialistes, a estimé mercredi qu'il fallait "un vrai débat sur l'avenir énergétique de la France", jugeant la hausse du prix de l'électricité "injuste et antidémocratique".

Pour l'ex-candidate à l'Elysée, « la hausse scandaleuse du prix de l'électricité de 30% est injuste et antidémocratique ». « Les Français sont pris en otage par une décision imposée brutalement d'en haut par le gouvernement », a jugé dans un communiqué la présidente de Poitou-Charentes.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a préconisé une hausse de 25 à 30% des tarifs de l'électricité d'ici à 2015. Cependant le ministre de l'Industrie Eric Besson a déclaré mercredi matin que le gouvernement ne suivrait pas ces recommandations s'il est maintenu après les élections de 2012.

Pour Ségolène Royal, « il faut un vrai débat sur l'avenir énergétique de la France et c'est avec les Français qu'il faut décider des choix et des financements ». « Avec cette nouvelle hausse, les citoyens et les entreprises sont durement frappés, dans leur pouvoir d'achat et dans les coûts de production ».

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

« Il faut développer massivement l'énergie solaire et éolienne pour préparer l'après nucléaire. Or c'est malheureusement le contraire qui est fait aujourd'hui », a-t-elle jugé.