Selon des chiffres publiés mardi par Century 21, les prix de vente des logements anciens ont battu des records en 2010, avec une hausse de 8,7% pour la France, l'augmentation allant même jusqu'à +18,46% pour Paris.

D'après Laurent Vimont, président du réseau d'agents immobiliers, « La France a enregistré au 4e trimestre 2010 un nouveau record historique avec 2.580 euros/m2 contre 2.549 euros au plus haut en 2008 ». Pour l'ensemble de l'année 2010, la hausse est de 8,7% par rapport à 2009 (+10,6% pour les appartements et +6,7% pour les maisons), selon les statistiques tirées des 49.700 transactions réalisées par les 900 agences Century 21. Un renversement de tendance qui survient en France après deux années de baisse (-4,9% en 2009 après -3,1% en 2008 selon la Fédération nationale de l'immobilier).

Paris, notamment, a volé de record en record en 2010. Au quatrième trimestre, la capitale frôle les 8.000 euros/m2 en moyenne (7.942 euros exactement). Sur l'ensemble de l'année, la hausse atteint un vertigineux 18,46%.

Seulement 3% en 2011 ?

2011 devrait toutefois enregistrer un sérieux coup de frein à l'envolée des prix affichés dans les agences immobilières ou sur les sites internet. « Je prévois une hausse qui ne devrait pas excéder 3% », affirme le président de Century 21.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Principale raison: les taux des crédits immobiliers connaissent actuellement une remontée après avoir atteint en novembre des niveaux historiquement bas (en moyenne 3,35% sur 20 ans, hors assurance), remontée qui devrait freiner l'ardeur des « seconds accédants », les propriétaires qui achètent un logement plus grand ou mieux situé après avoir réalisé une plus-value à la vente.