Vos vacances n'ont peut-être pas été de tout repos. Si votre hébergement n'offrait pas les prestations prévues, que votre vol a été retardé, voire annulé, ou encore que vos bagages ont été perdus, vous pouvez obtenir un dédommagement. Voici comment procéder pour être indemnisé.

Vos vacances d’été ont viré au fiasco ? Si votre voyage a été annulé, si vous avez perdu des bagages ou encore que les prestations d'hébergement annoncées n’ont pas été honorées, vous pouvez être dédommagé. C’est le rappel utile que fait le Centre européen des consommateurs (CEC) ce mardi en cette rentrée 2021.

Vol annulé ou retardé

Prenons le cas d’un vol annulé ou retardé d’au moins trois heures. Selon votre destination et le temps d’attente, sauf circonstances exceptionnelles (tremblement de terre, ouragan….), l’indemnisation peut aller de 250 à 600 euros. De quoi rembourser intégralement votre billet, voire plus. « En outre, la compagnie aérienne était tenue de vous fournir l’assistance nécessaire (collations, boissons, nuit d’hôtel, transport jusqu’au lieu d’hébergement) et de vous proposer un réacheminement sur un autre vol ou un remboursement de votre billet dans un délai de sept jours », détaille le CEC. Pour cela, gardez bien l’ensemble de vos justificatifs (billet électronique, carte d’embarquement, ticket de caisse des dépenses engagées pour la restauration ou l’hébergement supplémentaire….) et ensuite rendez vous sur le site de la compagnie aérienne pour faire une demande d’indemnisation. Si celle-ci fait la sourde oreille, des sociétés spécialisées se chargent d’obtenir gain de cause moyennant une commission de 25% environ sur le montant remboursé. Pensez également à votre carte bancaire qui peut aussi vous indemniser en cas d’annulation ou de modification du voyage.

Bagages volés, endommagés ou retardés

Idem, si vos bagages ont été livrés avec du retard, vous pouvez faire une réclamation par écrit au transporteur dans les 21 jours suivant la réception. Et vous pouvez vous faire rembourser les dépenses de premières nécessité engagées à cause de cette valise retardée sur présentation du ticket de caisse ou de la facture. Au bout de trois semaines sans nouvelle de vos bagages, ils sont considérés comme « perdus » et vous pouvez exiger le remboursement de vos effets personnels dans la limite d’un plafond de 1 500 euros et sur présentation des preuves d’achat.

Par ailleurs, si vos bagages ont été abîmés pendant le transport, vous avez 7 jours pour envoyer votre réclamation à la compagnie, accompagnée des justificatifs nécessaires (photos, factures, preuves d’achats et de non réparabilité, etc.) pour obtenir un dédommagement. « Vérifiez vos bagages dès leur réception et signalez l’incident immédiatement, idéalement au guichet de votre compagnie (sinon sur le site internet du dernier transporteur). Un numéro de dossier doit vous être remis (PIR). Conservez-le ! » conseille le CEC. Si vous avez payé le billet d’avion avec votre carte bancaire, celle-ci aussi peut vous venir en aide en cas de perte, de vol ou de détérioration de vos bagages.

Jusqu'à 150 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Hébergement de vacances non conforme

On vous a promis un logement avec la mer à l'horizon ou avec une piscine, mais au final, vous n’en avez pas vue la couleur ? « Il faut tout d’abord avoir pris contact avec l’hôtelier ou le propriétaire du logement sur place. Si le problème n’a pas pu se régler, une fois rentré, vous pouvez lui adresser votre réclamation par écrit accompagnée de quelques photos et en listant bien les prestations manquantes par rapport à l’annonce. Vous pourrez alors négocier une éventuelle compensation », explique le CEC.

Pour les réservations via AirBnb, Booking, etc., contactez directement les plateformes qui pourront peut-être vous aider dans vos démarches. En revanche, c’est le propriétaire ou l’hôtelier qui a la main pour décider d’un éventuel geste financier. Dans le cas où l’hébergement faisait partie d’un voyage à forfait, il faut adresser une réclamation directement à l’agence de voyage pour demander un remboursement partiel ou une compensation.