La Commission des sanctions du régulateur boursier AMF a annoncé mardi avoir infligé une amende de 1,2 million d'euros à la société allemande de courtage Global Derivative Trading et son dirigeant Thorsten Wagner pour manipulation de cours.

La Commission a jugé que Global Derivative Trading avait manipulé le cours de contrats à terme attachés notamment à des « obligations assimilables du Trésor (FOAT) français », en passant des ordres passifs, c'est-à-dire qui ne sont pas exécutés immédiatement, avant de les retirer. Un contrat à terme est un engagement à acheter ou vendre, à une échéance fixée plus tard, un actif financier à un prix défini le jour de l'engagement.

Entre le 1er juillet et le 13 octobre 2015, « la société avait émis des ordres passifs pour des quantités significatives et atypiques », « de nature à créer une confusion quant à la réalité de l'offre et de la demande, avant l'annulation massive de ces ordres », explique l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Pour le régulateur ces « ordres leurres » ont donc « donné des indications trompeuses sur l'offre, la demande et le cours du FOAT » et ainsi modifié son prix de vente. Selon l'AMF, le montant du profit dégagé par ces opérations pour Global Derivative Trading est « estimé à près de 340.000 euros ». Cette sanction peut encore faire l'objet d'un recours.