Une vaste opération policière en Asie contre les arnaques financières sur internet a permis l'arrestation de 585 personnes et le gel de plus de 1.600 comptes en banque entre septembre et mars derniers, a annoncé mercredi Interpol.

« Les fraudeurs en ligne tentent souvent d'exploiter l'absence de frontières qui caractérise l'internet en ciblant des victimes ou en transférant des fonds illégaux à l'étranger », a déclaré dans un communiqué Ilana de Wild, directrice de la Criminalité organisée et des Nouvelles formes de criminalité à Interpol, dont le siège est à Lyon.

Coordonnée par l'organisation internationale de police criminelle et mobilisant 9 pays asiatiques, l'opération « Haechi-I » a permis en outre la saisie de 83 millions de dollars de fonds illicites après 892 dossiers résolus sur plus de 1 400 enquêtes ouvertes. Parmi les pays participant à ce large coup de filet, durant lequel plus de 40 agents spécialisés ont été mobilisés, on compte la Thaïlande, le Vietnam, le Cambodge, la Chine, l'Indonésie, le Laos, Les Philippines, Singapour et la Corée-du-Sud.

Un problème planétaire

« Les résultats de l'opération Haechi-I démontrent que le crime financier en ligne est fondamentalement planétaire et que seule une solide coopération internationale peut efficacement combattre ces criminels », a ajouté Mme de Wild.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Ainsi, début février, une société sud-coréenne a transféré près de 7 millions de dollars après une demande qui semblait provenir de l'un de ses partenaires commerciaux pour le paiement de factures. Mais les données bancaires avaient été frauduleusement modifiées pour router les transferts vers des banques en Indonésie et à Hong Kong. L'entreprise a alerté les autorités de ces pays et l'unité coréenne d'Interpol spécialisée dans les crimes financiers, qui ont pu geler la moitié des fonds. L'enquête est toujours en cours, selon la même source.