Le géant de l'assurance Axa va financer des prêts participatifs à hauteur de 1,5 à 2 milliards d'euros, a annoncé vendredi son patron sur BFM Business.

« On est en discussions avec les acteurs mais Axa veut être au niveau, veut donner une grande contribution et ça va tourner entre 1,5 et 2 milliards d'euros », a déclaré Thomas Buberl, directeur général d'Axa.

« Les banques vont distribuer les prêts participatifs, les assureurs les financent. C'est notre rôle de le faire et on est très volontaires à le faire », a-t-il ajouté, après une année 2020 qui a fortement terni l'image des assureurs. Plusieurs procédures judiciaires sont d'ailleurs encore en cours entre Axa et des professionnels, notamment des restaurateurs, sur la couverture du risque pandémique.

Objectif 20 milliards d'euros

Le principe de ces prêts participatifs, qui mobilisent une garantie de l'Etat pouvant aller jusqu'à 30% des pertes en capital, a été validé début mars par la Commission européenne en tant qu'aide d'Etat. L'objectif du gouvernement est de mobiliser 20 milliards d'euros via ces prêts ou des obligations subordonnées. Ils sont tous deux considérés comme des quasi-fonds propres car ils s'étalent sur une période relativement longue et parce que leur remboursement n'est pas prioritaire par rapport à d'autres créances.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Distribués par les banques, ces prêts remboursables sur huit ans seront ensuite transférés à hauteur de 90% à un fonds investi par les assureurs et dont la gestion sera confiée à des sociétés de gestion.