Le nombre de dossiers de surendettement remontés à la Banque de France a nettement diminué en 2020, même si la tendance s'est légèrement inversée en toute fin d'année, a indiqué mercredi le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau,

« Sur l'ensemble de l'année 2020, nous avons vu arriver à la Banque de France 108.000 dossiers de surendettement, c'est 24% de moins qu'en 2019 », a affirmé le gouverneur devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale. « Nous avons constaté un grand creux de dépôts de dossier au printemps de l'année dernière, lié au confinement. Nous sommes depuis revenus à peu près au niveau de 2019, nous étions même en décembre un peu au dessus, mais nous n'avons pas constaté d'effet de rattrapage (...) des dossiers qui n'avaient pas été déposés au printemps », a-t-il détaillé.

Malgré cette baisse, les services de la Banque de France restent « extrêmement mobilisés, extrêmement attentifs » à l'évolution de la situation, a affirmé le gouverneur, alors que la crise a creusé certaines inégalités et touché durement certains ménages déjà précaires avant l'épidémie de Covid-19. « Nous n'avons pas aujourd'hui d'alerte particulièrement forte », a-t-il insisté.

Banque pour les jeunes : comparatif des offres pour les étudiants et jeunes actifs

Selon l'Insee, les mesures de soutien à l'économie mises en place durant la crise auraient permis de limiter la baisse du pouvoir d'achat des ménages par unité de consommation, c'est-à-dire en prenant en compte la composition des ménages, à -0,9% environ l'an dernier, malgré une récession attendue à 9%.