Utilisé pour le calcul de cotisations sociales, mais aussi pour fixer le plafond de la déduction fiscale épargne retraite, le plafond de la Sécurité sociale a été publié ce mardi au Journal officiel.

C'est une information essentielle publiée chaque année à la fin décembre : le plafond de la Sécurité sociale dont le montant a une influence importante pour les particuliers. Il sert de base de calcul à certaines prestations sociales, comme les indemnités chômage et les indemnités de stage, et à certaines cotisations sociales, comme l’assurance vieillesse. Au-delà de cette limite de revenu, on ne paye plus de cotisations pour la retraite de base, par exemple, ce qui ne génère donc pas de nouveaux droits.

Le plafond de la Sécu a aussi une incidence fiscale. Il sert aussi à calculer le maximum de déduction de revenus applicable aux dispositifs d’épargne retraite notamment (PER, Perp ou encore Madelin).

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Pour 2021, le plafond de la Sécurité sociale a été fixé à 3 428 euros mensuels, inchangé par rapport à 2020, et à 189 euros par jour (1). Résultat, les différents seuils utilisés par l’administration pour le calcul de prestations en 2021 seront les suivants :

  • 41 136 euros par an
  • 10 284 euros par trimestre
  • 3 428 euros par mois
  • 791 euros par semaine
  • 189 euros par jour
  • 26 euros par heure

(1) Arrêté du 22 décembre 2020 portant fixation du plafond de la sécurité sociale pour 2021, publié le 29 décembre au Journal Officiel.