Les aéroports européens subissent un « choc sans précédent » avec la baisse du trafic liée à la propagation du Covid-19 et l'Italie, en situation de confinement total depuis lundi, risque un effondrement de sa connectivité aérienne, a indiqué mardi l'organisation d'aéroports ACI Europe.

Au total, les aéroports européens ont enregistré un recul de 13,5% de leur fréquentation au premier trimestre, mais ce sont les aéroports italiens qui sont les plus touchés, a indiqué ACI Europe, qui représente 500 aéroports dans 46 pays, dans un communiqué.

Avant même la décision lundi de placer tout le pays en confinement, « les aéroport italiens étaient déjà confrontés à une baisse énorme du trafic passagers avec un recul de 60% sur la plupart des plates-formes au cours du week-end », a noté Olivier Jankovec, directeur général d'ACI Europe. « Maintenant, ils doivent lutter contre un effondrement total de la connectivité aérienne », a-t-il poursuivi, appelant le gouvernement à « répondre rapidement et positivement aux demandes des aéroports italiens de mise en œuvre de mesures de soutien d'urgence ».

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Le nombre de passagers en baisse de 7,5% en 2020 ?

Dans toute l'Europe, « l'épidémie de Covid-19 se transforme en un choc sans précédent pour notre industrie », a ajouté M. Jankovec, n'écartant pas que des « mesures d'aides soient nécessaires ailleurs qu'en Italie pour permettre aux aéroports de remplir leur rôle d'infrastructure critique ». L'organisation prévoit pour 2020, une baisse de 7,5% du nombre de passagers dans les aéroports européens contre 2,3% de croissance prévue auparavant.