Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a indiqué mercredi que la convergence entre les fiscalités du diesel et de l'essence devrait se faire d'ici 3 ou 4 ans.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

« Je pense qu'elle le sera dans les 3-4 ans qui viennent », a-t-il dit sur France Info, en réponse à une question sur le calendrier de l'alignement de la fiscalité du diesel sur celle de l'essence. La fiscalité actuelle favorise le diesel, qui est de loin le premier carburant vendu en France avec 80% des volumes. Mais le gouvernement d'Edouard Philippe avait indiqué vouloir en finir avec cette situation d'ici la fin de la mandature dans cinq ans.

« Je présenterai un dispositif complet », avec « un certain nombre d'aides » pour encourager les propriétaires de diesel à changer de véhicule, a souligné Nicolas Hulot. « Il y aura des bonus et des malus » mais « quand on met un malus c'est aussi pour financer les bonus et pour inciter les citoyens à acheter des véhicules qui soient moins impactants sur la santé humaine », a-t-il fait valoir.