CNP Assurances, premier assureur de personnes en France, a dégagé sur l'ensemble du premier semestre un bénéfice net en hausse de 6% sur un an, à 657 millions d'euros, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué.

L'assureur, qui ne détaille pas ses résultats sur le deuxième trimestre, a par ailleurs enregistré un chiffre d'affaires de 16,4 milliards d'euros, en baisse de 5,2%.

D'un côté, les revenus du groupe ont été lestés par l'arrêt depuis le dernier trimestre 2016 de la gestion des nouveaux contrats d'assurance-vie des Caisses d'Epargne, confiée à Natixis (CNP gère toujours des contrats ouverts avant 2016), mais partiellement compensé par « la très bonne dynamique » de l'activité au Brésil. A périmètre et changes constants, le bénéfice net ressort en petite hausse de 1,7% et le chiffre d'affaires en repli de 7,6%.

« Réorientation progressive des encours vers les unités de compte »

Cité dans le communiqué, Frédéric Lavenir, directeur général de CNP Assurances, s'est pour sa part félicité d'une « solide performance opérationnelle ce semestre qui se traduit notamment par une réorientation progressive des encours vers les supports en unités de compte » au détriment des placements en euros, à capital garanti mais de moins en moins rémunérateurs en raison de l'environnement de taux bas.

En outre, « toutes les zones géographiques contribuent positivement à cette excellente dynamique et concourent à la forte hausse du résultat brut d'exploitation ». Le résultat brut d'exploitation a en effet progressé de 15,4% sur un an, et de 9,1% à périmètre et changes constants.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

« Bonne dynamique en assurance emprunteur et en prévoyance »

Dans le détail, l'activité en France a souffert dans le compartiment de l'épargne-retraite, arrêt des nouvelles souscriptions via les Caisses d'Epargne oblige, mais l'activité s'est mieux comportée dans le domaine de la prévoyance-protection grâce à une « bonne dynamique en assurance emprunteur et en prévoyance », précise CNP Assurances.

En Amérique Latine, le chiffre d'affaires a fortement progressé, de 61,3% sur un an, soutenu par l'ensemble des segments de marché. A taux de changes et périmètre constants, la hausse est de 34,8%. Quant à l'Europe hors France, l'assureur a été ralenti par une réorientation de son mix produits vers les unités de compte, ce qui a pesé sur les revenus. Les recettes ont toutefois progressé en prévoyance et protection, portées par CNP Santander notamment en Allemagne, en Espagne et dans les pays nordiques.