La Banque centrale européenne (BCE) prendra des décisions sur sa politique monétaire en décembre « en fonction de l'économie et non des marchés financiers », a indiqué Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), dans un entretien au Figaro à paraître jeudi.

« La décision n'est pas prise. Le débat est ouvert », a répondu Benoît Coeuré interrogé sur la hausse mercredi des marchés financiers qui « semblent penser que la BCE va renforcer sa politique monétaire très accommodante d'achat d'actifs dès décembre ».

Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets, a indiqué mercredi que l'une des explications à la hausse des marchés tenait à des propos d'un membre de la BCE, le gouverneur de la Banque d'Italie Ignazio Visco, tenus à Londres. Ce dernier « a répété qu'un changement dans le programme de rachat d'actifs ou une baisse du taux de dépôt seront envisagés » par la BCE lors de sa réunion de décembre, selon l'analyste.

« La reprise de la zone euro est sur les rails, elle accélère, mais elle reste faible, tandis que les anticipations d'inflation cessent de progresser et que l'inflation sous-jacente plafonne. En décembre, les projections réalisées par les services de l'Eurosystème éclaireront notre décision », a souligné Benoît Coeuré. « Nous prenons nos décisions en fonction de l'économie et non des marchés financiers », a-t-il ajouté.

« Les gouvernements doivent agir »

Il a par ailleurs estimé que « les gouvernements doivent agir, faire les réformes nécessaires pour consolider la confiance et la croissance, et afficher une politique budgétaire crédible » ajoutant que « si toute la politique de croissance en zone euro repose sur les épaules de la BCE, cela va mal se terminer ».

Jusqu'à 100 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Interrogé sur l'éventuelle influence sur la BCE de la décision que prendra la Réserve fédérale américaine (Fed) en décembre -maintenir ses taux directeurs à zéro ou les remonter-, M. Coeuré a assuré qu'elle « n'aura pas d'impact direct » sur la décision de la BCE.