Le Premier ministre Manuel Valls a jugé mardi « encourageante » la baisse du chômage en France en septembre, en mettant en avant que les statistiques de Pôle Emploi indiquent que le chômage diminue globalement sur une période de quatre mois, pour la première fois depuis 2011.

« Nous avons souvent eu l'occasion de le dire : il faut analyser l'évolution en tendance et sur la durée », a déclaré le Premier ministre lors de la séance des questions à l'Assemblée nationale, en réponse à une question de la députée socialiste Corinne Erhel (Côtes d'Armor). « Et sur ce point c'est encourageant : pour la première fois depuis 2011, le chômage baisse globalement sur une période de quatre mois. Et ce qui est aussi à noter, c'est le fait que le chômage des jeunes est quant à lui en baisse depuis le début de l'année et qu'il diminue en septembre pour le quatrième mois consécutif », a-t-il plaidé.

« C'est une bonne nouvelle qui doit uniquement nous amener à poursuivre, c'est un encouragement car nous constatons que les entreprises créent à nouveau des emplois : 34.000 au cours des neuf derniers mois » « C'est le résultat de la conjoncture que tout le monde connaît, c'est le résultat des réformes que nous avons engagées et cela doit nous amener à poursuivre », a déclaré Manuel Valls en faisant référence au futur projet de loi « Macron 2 ».

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Le chômage reste à des niveaux records

Le chômage a diminué nettement en septembre (-0,7%), pour s'établir à 3,55 millions de demandeurs d'emploi sans activité. ll s'agit de la plus forte baisse depuis fin 2007 et cette éclaircie profite avant tout aux jeunes. Les chiffres de septembre sont également moins bons si l'on intègre les demandeurs d'emploi ayant exercé une petite activité. Avec eux, le chômage reste à des niveaux records : 5,42 millions en métropole, 5,73 millions en France entière.