La reprise se confirme sur le marché de l'immobilier ancien d'Ile-de-France, avec des ventes à fin mai en hausse de 18% sur un an et des volumes légèrement supérieurs à la moyenne des dix dernières années, annoncent jeudi les notaires de Paris Ile-de-France.

De mars à mai, 33.290 transactions ont été enregistrées, une activité en hausse de 18% comparé à la même période un an plus tôt, et de 2% rapportée à celle constatée en moyenne sur les 10 années écoulées, indique un communiqué de presse. Et les premières informations disponibles pour le mois de juin indiquent un volume de ventes en progression globale pour la région.

Trois départements en particulier, la Seine-et-Marne, l'Essonne et les Hauts-de-Seine affichent des volumes de ventes en forte hausse sur un an, de mars à mai.

7.880 euros le m2 à Paris

En dépit de cette reprise de l'activité, les prix sont « toujours orientés à la baisse », avec un recul de 2,3% sur un an (-2,9% pour les appartements, -0,8% pour les maisons) à fin mai, en Ile-de-France.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

A Paris, le prix des appartements est en baisse de 3,1% sur un an, à 7.880 euros le m2 en moyenne, indiquent les notaires. Selon leurs indicateurs avancés issus des avant-contrats de vente, le prix au m2 pourrait remonter à 8.020 euros en septembre - mais en vertu d'un fort effet saisonnier, qui s'estompera sur les mois suivants, précisent-ils.