Le chômage est « en situation de baisser en 2016 », après une stabilisation du nombre de sans emplois cette année, a assuré le ministre des Finances Michel Sapin, jeudi, à l'antenne de la chaîne de télévision en continu I-Télé.

« Dans les chiffres, dans les prévisions qui sont les miennes, oui le chômage est en situation de baisser en 2016, de se stabiliser au cours de l'année 2015 et de baisser en 2016 », a déclaré M. Sapin interrogé sur une baisse du chômage d'ici la fin du quinquennat du président socialiste François Hollande, en 2017. « Avec des conditions qui sont aujourd'hui positives pour les entreprises, avec des commandes supplémentaires, (...), avec un avantage fiscal pour l'investissement, l'objectif fondamental de tous c'est que le chômage baisse », a-t-il souligné.

Les conditions pour investir et embaucher sont là

« Nous nous fixons un plancher de croissance, quand je dis 1% pour 2015 tout le monde nous dit (que) ce sera au minimum 1% de croissance », a-t-il ajouté, rappelant que « les perspectives pour 2016, 2017 » étaient de 1,5% de croissance. « Et sur ce plancher qui est solide, on s'appuie pour aller plus loin, pour aller chercher des points de croissance supplémentaires et derrière chaque point de croissance supplémentaire qu'est-ce qu'il y a ? Il y a des emplois », a-t-il ajouté.

Le ministre a par ailleurs estimé que « les conditions pour investir et embaucher sont là ». « Aujourd'hui la consommation des ménages augmente, premier signe extrêmement positif pour les entreprises, la valeur de l'euro a continuellement, considérablement, baissé, nous le voulions, ce qui permet d'exporter », a-t-il ajouté.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Bercy a annoncé mercredi que la France réduirait bien son déficit public jusqu'en deçà de 3% du PIB en 2017 mais sur la base de prévisions macroéconomiques, de croissance notamment, qui se veulent « prudentes » donc peut-être plus crédibles qu'auparavant.