En ce début d'année, les candidats à un achat immobilier en France sont « plus confiants dans l'aboutissement de leur projet » et plus de 7 sur 10 jugent que c'est « le moment d'acheter », mais le marché ne redémarre pas encore, selon une enquête parue mardi.

Les futurs acquéreurs sont 72% à estimer que la période actuelle est propice à un achat immobilier (contre 37% en 2012), et 78% jugent les taux d'intérêt « attractifs », selon l'Observatoire du moral immobilier publié par le site d'annonces immobilières en ligne Logic-Immo.com. Il s'agit là d'un niveau record depuis la création de cet observatoire, il y a 5 ans.

Et pour la première fois en cinq ans, plus d'un futur acheteur sur deux (54%) parie sur « une stabilisation du niveau de vie en France dans les six prochains mois » relève Stéphanie Pécault, chargée des études pour le site.

Toutefois en ce début d'année, « comme en 2014, le nombre de candidats à l'accession s'avère relativement bas », selon l'observatoire. Ainsi quelque 2,5 millions de Français envisagent-ils de se lancer dans un projet d'acquisition qui devrait se concrétiser d'ici à 1 an, soit 500.000 de moins qu'en 2011. L'année 2015 débute donc avec « un marché relativement équilibré : 2,5 millions d'acheteurs face à 2 millions de vendeurs ».

Des intentions qui peinent à se concrétiser

« Pourtant, comme en 2014, les intentions d'achat et de vente peinent à se concrétiser et le marché ne semble pas encore renouer avec la dynamique des années antérieures » note l'observatoire. Les candidats à l'accession attendent encore une baisse des prix (43%) ou au moins une stabilisation (48%), et la moitié des acheteurs potentiels estiment que « le choix de biens est toujours limité », selon l'observatoire.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Ainsi pour 66% de ces futurs acquéreurs, « c'est l'absence de biens correspondant à leurs attentes qui pose problème ». Notamment, un sur deux (52%) n'est pas prêt à se lancer dans l'acquisition d'un bien qui nécessite d'importants travaux de rénovation.

L'enquête a été réalisée par internet en janvier, auprès d'un échantillon de 1.294 personnes ayant un projet d'acquisition d'un logement.