April a enregistré une baisse de 1,6% de son chiffre d'affaires en 2014, selon un communiqué publié lundi, dans lequel l'assureur et courtier confirme la dégradation plus marquée que prévu de sa rentabilité au cours de l'exercice passé.

Les revenus du groupe lyonnais ont atteint 766,3 millions d'euros (-0,8% à périmètre et taux de change constants), la progression des primes d'assurances (+2,8% à 287,4 millions) n'ayant pas permis de compenser le repli des commissions et honoraires de courtage (-4% à 478,9 millions).

April précise également qu'il « confirme les tendances de résultats annoncées début janvier ». En l'occurrence, il avait alors anticipé une chute de son résultat opérationnel comprise entre 18% et 21%, sous l'effet notamment d'une baisse de l'activité et de charges exceptionnelles. April a par exemple restructuré sa présence à la Réunion, pour un coût de 5 millions d'euros, et va sortir d'Argentine et de Biélorussie, ce qui va lui coûter 2 millions d'euros.

« 2014 est une année de consolidation pour April »

Ses résultats annuels, publiés le 25 février, vont aussi pâtir des investissements consentis en vue de la généralisation de l'assurance complémentaire dans les entreprises au 1er janvier 2016.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Sur le seul quatrième trimestre, le chiffre d'affaires d'April a reculé de 2,3%, à 188,3 millions d'euros. « 2014 est une année de consolidation pour April. Dans un contexte macro-économique difficile et un environnement réglementaire de plus en plus exigeant, nos activités prouvent leur résilience », a relevé son PDG, Bruno Rousset, cité dans le communiqué.