Le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé mardi qu'il prendrait en janvier « une nouvelle initiative » pour mettre en œuvre une taxe sur les transactions financières (TTF) au niveau de 11 pays européens.

« Dès janvier prochain, je prendrai une nouvelle initiative pour faire en sorte que cette belle idée devienne une réalité », a-t-il déclaré, au cours de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale. Le ministère, joint par l'AFP, ne souhaitait pas donner plus de précisions sur cette initiative dans l'immédiat.

La dernière réunion entre les 11 pays volontaires, la semaine dernière à Bruxelles, s'est terminée sans résultat du fait de désaccords persistants, amenuisant les chances de mettre en place cette taxe au 1er janvier 2016 comme prévu. Michel Sapin a toutefois affirmé à cette occasion qu'une entrée en vigueur à cette date était « toujours l'objectif ».

Rassembler les pays européens

Le ministre des Finances avait proposé en novembre une taxe sur les transactions financières s'appliquant aux actions et à quelques CDS, des contrats d'assurance très spéculatifs contre le défaut de paiement d'une valeur. Michel Sapin avait justifié ce périmètre limité par la volonté de rassembler dans un premier temps les pays européens autour d'un petit dénominateur commun, avant d'aller plus loin dans un deuxième temps.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Les associations avaient elles estimé que cette initiative de Paris, épargnant le secteur des produits dérivés dans lequel les banques françaises sont très actives, avait au contraire braqué les autres pays et réduit à néant les chances d'un accord.