L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a diffusé hier une mise en garde concernant les « escrocs qui usurpent sa dénomination sociale » et son logo.

Le régulateur bancaire affirme dans un communiqué que ces personnes mal intentionnées se font aussi passer pour certains services spécifiques ou dirigeants de l’ACPR, dont son président, Christian Noyer, par ailleurs gouverneur de la Banque de France, « pour proposer au public des opérations frauduleuses ». La signature de certains dirigeants a notamment été reprise dans ces faux.

Des particuliers et des professionnels ont remonté à l’Autorité de tels agissements. Les « escrocs » leur affirmaient notamment « que la Banque de France avait bloqué un virement qui leur était destiné » : « En contrepartie, les victimes de cette usurpation devaient effectuer un versement sur un compte bancaire ouvert à l’étranger, afin de financer les documents nécessaires au déblocage des fonds par la Banque de France ».

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

L’ACPR assure dans son communiqué qu’il s’agit d’une « escroquerie » : « en aucun cas, un salarié ou un représentant de l’ACPR ne peut demander [à un particulier ou à un professionnel] de verser une quelconque somme d’argent pour ce type d’opération ». Le régulateur invite donc les victimes potentielles à se tourner vers la police ou la gendarmerie lorsqu’elles reçoivent ce type de sollicitation et à prévenir la Banque de France via ABE info service (1).

(1) abe-infoservice.fr ou 0.811.901.801.