Le gouvernement a confirmé mercredi que plus de 4 millions de personnes devaient bénéficier des mesures de réduction d'impôts consenties en 2014, contre 3 millions initialement prévus.

« Plus de 4 millions de personnes vont soit sortir de l'impôt par le fait de relever les tranches, ce qu'a décidé le gouvernement, soit bénéficier de réduction d'impôts », a dit sur i-Télé le ministre du Travail François Rebsamen. Il confirme ainsi une information du Monde selon laquelle 4,2 millions de foyers en avaient bénéficié au lieu des 3 millions prévus.

Lire aussi : Impôt sur le revenu : la réduction Valls pour les plus modestes a profité à 4,2 millions de foyers

« Une bonne nouvelle » selon Rebsamen

« C'est important. Il y en a plus que prévu, donc cela a un impact plus fort, c'est une bonne nouvelle », a ajouté François Rebsamen. De son côté, le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert a confirmé également que 4,2 millions de foyers avaient bénéficié d'une baisse d'impôt en 2014.

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, a précisé sur France 2 que la baisse d'impôts représentait 1,2 à 1,3 milliard d'euros, soit une enveloppe supérieure à la baisse de 1,16 milliard annoncée au printemps.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Cette mesure de réduction d'impôts, annoncée le 16 mai, à deux semaines des élections européennes, et adoptée dans le cadre de la loi de Finances rectificative, porte sur les revenus 2013. Elle apparaît sur les avis d'imposition actuellement en cours de distribution. La réduction peut atteindre un maximum de 350 euros pour une personne seule (revenu fiscal de référence annuel inférieur à 14.144 euros), 700 pour un couple (revenu fiscal inférieur à 28.289 euros).