Le départ de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) de Jean-Pierre Jouyet, qui devait prendre mercredi ses fonctions de secrétaire général de l'Elysée, a été officiellement acté en Conseil des ministres.

« Il est mis fin, sur sa demande, aux fonctions de directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, exercées par M. Jean-Pierre Jouyet, inspecteur général des finances », indique laconiquement le compte-rendu officiel du Conseil.

En revanche, la nomination de son prédécesseur à l'Elysée à la tête de la CDC, Pierre-René Lemas, qui a suscité de vives critiques de l'opposition, n'a pas été officialisée mercredi. Interrogé par l'AFP, un ministre a rappelé que cette nomination devait faire l'objet d'une « procédure préalable avec l'avis des commissions des finances » de l'Assemblée nationale et du Sénat. La commission de surveillance de la CDC, présidée par le député PS Henri Emmanuelli, sera également consultée mais son avis n'est pas contraignant.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Le communiqué de l'Elysée qui annonçait la démission de Pierre-René Lemas soulignait qu'il serait « prochainement proposé pour exercer d'importantes responsabilités dans une grande institution publique ». Pour rappel, le président François Hollande, Jean-Pierre Jouyet et Pierre-René Lemas sont issus de la même promotion de l'Ena, la promotion Voltaire (1980).