Le gestionnaire de patrimoine Union financière de France (UFF) affiche un bénéfice net en hausse de 14% au premier semestre, à 7,4 millions d'euros, grâce à une hausse de la collecte et des commissions, indique-t-il jeudi.

Sur les six premiers mois de l'année, les montants placés auprès de l'UFF par ses clients ont augmenté de 7%, avec une collecte nette positive de 21 millions d'euros, portant le total des actifs gérés à 7,4 milliards d'euros fin juin.

L'activité a été tirée par l'augmentation des ventes de lots immobiliers, liée notamment au succès du dispositif Duflot auprès de la clientèle, selon l'UFF. « La contribution du dispositif Duflot est très importante. Nous avons fait mieux que le marché en immobilier grâce à ce placement qui patrimonialement est très intéressant pour nos clients », a précisé une porte-parole à l'AFP.

PNB en hausse de 4%

L'assurance-vie a également connu une collecte nette positive de 77 millions d'euros, soit « quasiment le double » de l'année d'avant, a précisé le groupe.

Le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) a augmenté de 4% entre janvier et juin, à 72,6 millions d'euros. Les commissions de placement perçues par l'UFF sur l'immobilier, qui correspondent à des réservations effectuées en 2012, ont progressé de 11%, et celles provenant de l'assurance-vie et des valeurs mobilières de 3%.

Les commissions sur les souscriptions de parts de SCPI (société civile de placement immobilier) et sur les produits entreprise ont en revanche chuté de 23%, « en raison du recul de l'activité dans ces secteurs ». Les commissions de gestion ont enregistré une hausse modérée de 2% au premier semestre, liée à un changement dans la structure des actifs qui comptent désormais une part plus importante de placements sûrs mais moins rémunérateurs.

Union financière de France indique que ses charges d'exploitation ont augmenté de 3% au premier semestre, à 62,1 millions d'euros, ce qui correspond aux frais de personnel (en hausse de +3%) liés au recrutement de nouveaux conseillers.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Un rapprochement en cours avec Aviva Epargne & Conseils

UFF, filiale de l'assureur britannique Aviva, souhaite encore développer le nombre de conseillers de son réseau et donc sa capacité de collecte future, selon le communiqué.

Il étudie aussi un rapprochement avec le réseau français d'Aviva Epargne & Conseils, qui compte 300 salariés et gère 2,3 milliards d'actifs. « Nous travaillons sur un projet d'intégration des clients, du portefeuille et des collaborateurs et salariés d'Aviva Epargne et Conseil au sein du groupe UFF. Le projet a été présenté aux deux comités d'entreprise qui ont émis des avis positifs », a détaillé la porte-parole. « L'objectif est que ce rapprochement soit opérationnel au courant du premier trimestre 2014 », précise-t-elle.

Par ailleurs, le groupe prévoit le versement d'un acompte sur dividende de 0,45 euro par action le 7 novembre.