La Bourse de Paris est en légère baisse ce lundi matin, reprenant son souffle après son rebond spectaculaire de vendredi, dans un marché creux en l'absence de nombreux investisseurs et sans rendez-vous économique à l'agenda.

A 09H31, le CAC 40 cédait 0,22% à 3.365,22 points. L'appétit pour le risque « s'estompe car techniquement, la hausse a été rapide et d'amplitude forte vendredi. Le manque de publications économiques à paraître aujourd'hui incite aussi à la prudence », soulignent les analystes de Saxo Banque.

Sur le marché obligataire, où s'échangent les titres de dette déjà émis par les Etats, les taux d'emprunt de l'Espagne poursuivaient leur détente, à 6,7% pour l'échéance à dix ans. Pour Cameron Peacock, analyste chez IG Markets, « les espoirs restent très forts quant à une action de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine d'ici à la mi-septembre » ce qui contribue à un apaisement sur le marché de la dette. Madrid a annoncé un plan prévoyant 100 milliards d'euros d'économies d'ici à 2014, et n'exclut plus une demande d'aide financière à ses partenaires européens.

En Grèce, les chefs des trois partis de la coalition gouvernementale dirigée par le Premier ministre conservateur Antonis Samaras se réunissent pour tenter de se mettre d'accord sur les nouvelles mesures de rigueur de 11,5 milliards d'euros exigées par les créanciers internationaux du pays. Ces mesures sont une condition préalable pour débloquer le versement au pays d'une tranche d'aide de 31,5 milliards d'euros en septembre, provenant du deuxième prêt de 130 milliards d'euros accordé en hiver. En attendant, la BCE a provisoirement évité une faillite du pays en lui garantissant l'octroi de prêts d'urgence supplémentaires, affirme le quotidien allemand Die Welt.

Les bancaires pas affectées

Du côté des valeurs, les bancaires n'étaient pas affectées par les dégradations, par Standard and Poor's, de la note de 15 banques italiennes et de l'espagnole CaixaBank.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Axa gagnait 1,91% à 10,39 euros malgré l'abaissement par Exane BNP Paribas de son objectif de cours à 14,70 euros, un objectif encore élevé par rapport au cours actuel. Le courtier laisse inchangée sa recommandation sur le titre à « surperformance ».

Publicis cédait 0,31% à 40,58 euros. La société a déclaré n'avoir aucune discussion en vue du rachat de son concurrent américain Interpublic, démentant des informations du site Financial Times Alphaville qui a lui-même fait machine arrière.

Hors CAC 40, LaCie s'envolait de 11,97% à 4,49 euros. Le fabricant américain de disques durs Seagate va déposer une offre publique d'achat simplifiée sur le solde du capital du français, spécialisé dans les périphériques de stockage informatique et dont il a acquis 64,5% du capital.