Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a expliqué que la décision de ramener de 0,25% à 0% la rémunération des dépôts effectués par les banques auprès de la Banque centrale européenne (BCE) a été prise pour les inciter à prêter davantage.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

« Nous n'offrons plus aucune rémunération pour les liquidités qui sont rapportées à l'Eurosystème », a souligné le gouverneur, en référence à la décision annoncée jeudi par la BCE. De ce fait, « nous avons franchi un pas important pour décourager les banques de nous rapporter leurs liquidités, pour les inciter à être plus actives en terme de distribution de crédit, en terme d'investissement sur les marchés de titres », a décrit Christian Noyer.

Depuis la seconde opération de prêt à trois ans, réalisée par la BCE fin février, les banques européennes déposent autour de 800 milliards d'euros chaque jour auprès de l'institution de Francfort, un niveau jamais vu auparavant. Ce niveau témoigne de la volonté des banques de conserver un coussin de sécurité dans un climat incertain en zone euro, mais aussi de se préparer à l'entrée en vigueur du nouveau cadre réglementaire dit Bâle III, qui favorise l'accumulation de réserves liquides (très facilement mobilisables).