Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a jugé dimanche que l'aide proposée par l'Union européenne à l'Espagne pour la recapitalisation de ses banques était une « bonne décision », mais qu'il « en faudra d'autres pour relancer la croissance ».

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

« La décision qui a été prise d'aider l'Espagne est une bonne décision mais il en faudra d'autres pour relancer la croissance, pour porter un projet qui redonne confiance aux peuples européens », a déclaré le Premier ministre, qui votait à Nantes, ville dont il est le maire et où il est candidat à la députation.

« Dans cette tâche-là, la voix de la France pèsera. Plus les Français apportent leur soutien avec un vote net à l'Assemblée nationale, plus la France sera entendue », a-t-il estimé.

L'Espagne, quatrième économie de la zone euro, a demandé et accepté samedi un plan de sauvetage de 100 milliards d'euros au maximum pour son secteur financier, ce qui lui accorde un répit. Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est déclaré dimanche « très satisfait » de cette aide, assurant avoir « fait pression » pour l'obtenir et se félicitant d'avoir évité « une intervention extérieure » pour l'économie entière.