Evolution du cours de l’once, attrait du placement pour les particuliers : Francis Berthelin, gérant du FCP AAZ PRESTIGE OR, longtemps premier de sa catégorie avec une progression de 43% depuis sa création en 2006, fait le point sur les perspectives de l’or en 2012. Interview.

Le prix de l'or a récemment connu de fortes variations. Pourquoi ?

Francis Berthelin : « L’or physique a progressé en 2011 de 14,5% en euros. La hausse de l'or est intervenue en juillet et août 2011, en liaison avec la perte du AAA américain annoncée le 6 août. Depuis le début 2012, l’or a progressé de 5% mais il se trouve toujours dans la phase de consolidation horizontale (1), entamée en septembre 2011. Il n'en sortira qu'en franchissant à la hausse les 1.300€ l'once. »

Y a-t-il une corrélation entre l'évolution des prix de l'or et ceux de l'immobilier ?

« La corrélation existe en effet sur le long terme : lorsque les taux longs baissent, l'immobilier monte et l'or baisse. A l’inverse, lorsque les taux longs montent, l'immobilier baisse et l'or monte. Actuellement, les taux longs sont anormalement bas suite à des déversements impressionnants de liquidités de la Réserve Fédérale américaine et, plus récemment, de la Banque Centrale Européenne. Les cours de l'or ont déjà anticipé le caractère anormal de ces taux d'intérêt dès 2001. Les principaux marchés immobiliers, Etats-Unis et Europe (à l'exception notable de la France) aussi depuis 2006, avec une baisse de l'ordre de 40%. »

A combien voyez-vous les cours de l’or en 2012 ?

« L’instabilité actuelle va entraîner des politiques de rigueur et des manifestations de mécontentements. L'or devrait progresser et casser à la hausse les 1.700 $ l'once. Les 2.000 $ sont possibles, sans que je puisse dire si ce sera dès 2012. »

Que se passerait-il pour l’or si l’euro venait à disparaître ?

« L’euro n'est pas prêt de disparaître car nous avons collectivement plus intérêt à le garder qu'à le perdre. La crise actuelle n'est pas celle de l'euro mais de l'endettement public. Il est possible que certains pays se détachent de l'euro : ceux pour lesquels la dévaluation compétitive est la seule issue. Toute éventuelle sortie de route serait bénéfique pour l'or. »

Pourquoi les cours de l’or n’évoluent-ils pas de la même manière en dollars et en euros ?

« L’or a tendance à fluctuer de manière inverse à l'évolution du dollar. Les cours de l'or exprimés en euros sont moins volatils que ceux en dollar. Il existe donc un phénomène d'auto-correction.

Pour un particulier, quelle est la meilleure manière de tirer profit d’un nouveau renchérissement des cours ? Or physique ou OPCVM ?

« Tout dépend ce que ce particulier recherche. Les OPCVM sont principalement investis en actions de mines d'or. Ces actions ont plutôt tendance à suivre le cours des autres actions que le cours de l'or. Ainsi en 2011, les actions de mines d'or ont perdu 10.9% en moyenne. Actuellement, les mines semblent vraiment sous-évaluées compte tenu des cours de l'or actuel : cette sous-évaluation est aussi la conséquence des trackers qui dupliquent parfaitement les cours de l'or physique. »

Et pour l’or physique ?

« La possession d’or physique correspond à une approche plus patrimoniale, moins spéculative. En ce qui concerne les pièces d’or, je pense qu’elles disposent d’un potentiel de hausse important et que, parmi elles, la prime du Napoléon (2), autour de 8% actuellement, pourrait à nouveau dépasser 50%, comme ce fut le cas à la fin des années 70 lors du second choc pétrolier. Il est aussi possible d’investir sur le lingot de 1kg ou avec des lingotins. »

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur
Pourquoi les cours de l’argent sont-ils à la traine par rapport à ceux de l’or ?

« Je ne connais pas bien les équilibres du marché de l'argent. Ce qui est certain en revanche, c'est que l'or extrait des mines est de plus en plus difficile à extraire. L'argent est plus volatil que l'or, sans doute parce que le nombre d'opérateurs purement financiers (spéculatifs) y est plus important. Comme l'or est en consolidation horizontale depuis septembre 2011, il est normal que l'argent ait baissé car certains intervenants préfèrent couper leurs positions. »

Beaucoup de d'intermédiaires proposent actuellement de racheter l'or des particuliers. Est-ce une arnaque ?

« Le rachat d'or des particuliers se fait à des prix allant de 90% à... 50% de la valeur du poids en or. Il faut donc, comme toujours, bien choisir ces intermédiaires. »

(1) Ce qui signifie que le cours n’est franchement orienté ni à la hausse, ni à la baisse.

(2) La « prime » est la différence exprimée en pourcentage entre le prix du métal précieux constituant la pièce et son prix négocié, sa cote sur le marché. Généralement, les plus fortes primes sont l’apanage des pièces de petite taille, plus difficiles à frapper.