Le Crédit Foncier prévoit de placer environ un milliard d'euros d'obligations auprès du grand public en 2012 en plusieurs émissions, la première étant ouverte à la souscription à compter du 13 janvier.

« Nous renouons avec une tradition ancienne », a expliqué le directeur général, Bruno Deletré, lors d'une conférence de presse. L'établissement a en effet très régulièrement fait appel à l'épargne publique, de sa création en 1852 à 2002.

La première obligation émise en 2012 aura une maturité de 6 ans et offrira un taux d'intérêt annuel de 4,25%, pour un montant minimum de souscription de 100 euros. La période de souscription court jusqu'au 12 février. « L'idée est de porter le produit jusqu'à son terme », selon Bruno Deletré, même si le titre pourra être revendu avant échéance et jouira d'une cotation.

Le dirigeant a rappelé qu'en cas de revente avant terme, l'épargnant courait le risque d'une moins-value, alors que le remboursement de la somme investie lui est garanti à l'échéance des six ans, en 2018. Le Crédit Foncier n'a pas fixé officiellement de montant cible pour la première émission mais « il y a une appétence », selon lui.

Souscription directe par internet

Assez fréquemment utilisées jusqu'au début des années 90, les émissions obligataires d'entreprises ouvertes en direct aux épargnants sont aujourd'hui très rares. Pour sensibiliser le grand public à cette opération, le Crédit Foncier a prévu un budget de communication conséquent, à hauteur de 3 à 3,5 millions d'euros.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Originalité de la formule, le Crédit Foncier va ouvrir un site internet dédié (www.emprunt-creditfoncier.fr) qui permettra la souscription directe par un particulier, pour peu qu'il soit titulaire d'un compte titre (ouvert dans n'importe quel établissement agréé). Pour placer l'obligation, l'établissement de crédit immobilier n'en passera donc pas par les réseaux d'agences bancaires, vecteur traditionnel pour ce type de produit.