Le directeur général d'Axa France, Nicolas Moreau, a confirmé mardi l'objectif de croissance de l'encours d'épargne fixé pour 2015, malgré le contexte et une année 2011 difficile pour le marché en général.

« Il y a toujours un besoin d'épargne », notamment dans l'optique de la retraite, a commenté M. Moreau lors d'une rencontre avec la presse. Autre raison, les épargnants ont beaucoup privilégié les placements à court terme ces derniers mois et vont sans doute réinvestir à plus long terme une fois l'environnement stabilisé, a ajouté le dirigeant.

110 milliards d'euros

Axa France avait annoncé, en décembre 2010, viser une croissance de son encours d'épargne de 25 milliards d'euros d'ici 2015, le faisant passer de 85 à 110 milliards grâce notamment au développement des services bancaires dans son réseau ainsi qu'à une action renforcée sur les clientèles aisées.

En matière d'assurance-vie, les réseaux propriétaires d'Axa France (agents généraux et réseaux salariés) avaient enregistré, sur les dix premiers mois de 2011, une collecte brute (versements) en baisse de 2%, un résultat meilleur que celui du marché (-11% à fin septembre). M. Moreau a également relevé que la part des contrats en unités de compte (à capital non garanti) pour les affaires nouvelles atteignait environ 20%.