La hausse de 6% du prix du tabac, annoncée cet été par le gouvernement à l'occasion de la présentation de son plan anti-déficit, interviendra le 17 octobre, a indiqué le ministère du Budget, confirmant une information d'Europe 1.

Cette augmentation sera suivie d'une autre d'également 6% en 2012. Elles doivent fournir à la Sécurité Sociale des recettes supplémentaires de 90 millions d'euros en 2011 et de 600 millions l'an prochain.

Cette première hausse fera grimper le coût d'un paquet de cigarettes de 30 centimes d'euro en moyenne.

Le délai entre l'annonce de cette augmentation et son entrée en vigueur s'explique par « des questions réglementaires et techniques comme l'édition de nouvelles étiquettes pour les prix », indique-t-on à Bercy.

Repoussée du 3 au 17 octobre

La date du 3 octobre était initialement attendue pour cette hausse, qui intervient alors que l'Etat et les buralistes viennent de signer un troisième Contrat d'avenir pour la période 2012-2016. Ce nouvel accord, plus long (5 ans au lieu de 4) mais moins généreux (330 millions d'euros au total contre 650 millions pour le précédent), repose sur des mesures visant à aider les commerçants touchés par la baisse des ventes de cigarettes liée aux fortes augmentations de taxes décidées au nom de la politique de santé publique.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

« Ces hausses des prix ne doivent pas mettre en péril l'existence de vos commerces », avait fait valoir la ministre du Budget, Valérie Pécresse, lors de la signature de ce contrat la semaine passée au Congrès des buralistes à Paris. Selon Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes, 5.000 bureaux de tabac ont fermé leurs portes depuis 2003 et il en reste actuellement quelque 28.000 dans le pays.