Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet a affirmé vendredi que l'euro était "crédible" et n'était pas "en crise en tant que monnaie", au lendemain du conseil des gouverneurs de la BCE qui a prolongé ses mesures exceptionnelles.

« Je crois qu'il faut bien voir que nous avons une monnaie qui est crédible. Il n'y a pas une crise de l'euro en tant que monnaie », a affirmé M. Trichet sur la radio RTL. « On a des problèmes d'instabilité financière qui sont dûs à une crise budgétaire dans certains pays européens », a-t-il ajouté, en expliquant que la BCE avait décidé jeudi de « continuer à alimenter en liquidités, sur des durées d'une semaine, un mois et trois mois, de manière illimitée, l'économie européenne ».

La BCE a annoncé jeudi qu'elle gardait son principal taux directeur inchangé au niveau historiquement bas de 1%. Mais alors que l'institution européenne avait laissé entendre à plusieurs reprises qu'elle allait alléger son dispositif en faveur des banques, profitant de la normalisation du marché interbancaire, elle y a finalement renoncé, décidant de prolonger ses prêts à taux fixe et montant illimité sur trois mois jusqu'à fin mars 2011.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Les places financières européennes et américaines ont réagi favorablement aux mesures de la BCE et terminé en hausse.