Plus de 80% des personnes interrogées estiment qu'une éventuelle baisse du salaire des ministres serait plutôt une bonne chose en cette période de crise économique, révèle un sondage Ifop pour Sud Ouest Dimanche.

A la proposition « concernant la baisse éventuelle du salaire des ministres », 84% de l'échantillon estime que ce serait « plutôt d'une bonne chose, car en période de crise les ministres devraient montrer l'exemple ».

16% des sondés jugent à l'inverse qu'il s'agirait « plutôt d'une mauvaise chose, car cela serait une mesure démagogique et serait avant tout de la communication ».

Cette proposition, évoquée dans un contexte de multiplication des plans de rigueur en Europe, prend encore davantage de relief suite à la polémique suscitée par la rémunération à laquelle a renoncé Christine Boutin jeudi, analyse l'Ifop.

L'orientation partisane des interviewés impacte de manière très relative les jugements exprimés, les sympathisants de gauche accueillant avec une bienveillance à peine plus élevée cette idée (86% contre 80% parmi les proches de l'UMP), poursuit l'institut.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 10 et 11 juin sur un échantillon représentatif de 953 personnes sélectionné selon la méthode des quotas.