Cette nuit, l’euro s’est enfoncé à 1,2234 dollar, descendant ainsi à son niveau le plus bas depuis quatre ans, l’endettement et la croissance des pays européens inquiétant toujours les marchés financiers, actuellement dans l’attente de la nouvelle réunion des ministres des finances de la zone euro prévue cet après-midi.

A 2h30 cette nuit, la monnaie unique européenne est descendue à 1,2234 dollar, retrouvant son niveau le plus bas depuis avril 2006. L’euro s’est repris légèrement ensuite, affichant un 1,2313 dollar à 7h15 ce matin.

Pour endiguer cette dégringolade de l’euro, les ministres européens des finances se réunissent à Bruxelles ce lundi à 15 heures. L’objectif est de trouver une nouvelle fois, une solution à la défiance des marchés qui fragilise la monnaie européenne.

Car visiblement, les 750 milliards de dollars mis sur la table la semaine dernière, via le plan de soutien entériné par l’Union européenne et le FMI, n’ont pas suffi à rassurer durablement les investisseurs. Ces derniers paraissent toujours inquiets de l’endettement de certains pays de la zone euro, comme la Grèce mais aussi l’Espagne, le Portugal et l’Italie, et craignent également que la croissance déjà faible des pays européens, ne souffre des sévères plans d’économies budgétaires annoncés.

Dans des interviews parues ce matin, plusieurs responsables européens tentaient malgré tout de se montrer confiants. Ainsi, la ministre française de l’économie Christine Lagarde a affirmé que « l’euro n’était pas en danger », soulignant l’unité des 16 pays européens dans la défense de leur monnaie.

Obtenez 2 cartes bancaires gratuites pour votre compte joint

Jean-Pierre Jouyet, président de l’Autorité des marchés financiers (AMF), a quant à lui estimé que « le niveau de l’euro est tout à fait acceptable » et que la situation n’était en rien dramatique, avant de toutefois concéder que la rapidité avec laquelle la valeur de la monnaie européenne baisse, est « grave ».