Les salariés du privé pouvaient transférer jusqu'à 1 800 euros de droits à la formation jusqu'au début de la semaine. Une manne qui suscite la convoitise des fraudeurs.

C’est fini. Les salariés du privé ne peuvent plus désormais transférer jusqu’à 1800 euros de droits acquis entre 2008 à 2014 dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF) vers leur compte personnel de formation (CPF). La date limite fixée au 30 juin avait été prolongée au début de cette semaine suite à un bug informatique.

« Désormais plus aucune demande ne peut être acceptée. Toutes les demandes déposées jusqu’au 5 juillet 2021 minuit avec accusé réception sont enregistrées. Vous n'avez aucune démarche à effectuer. Compte tenu du très grand nombre de déclarations DIF reçues ces derniers jours, les services font leur possible pour mettre à jour les comptes dans les meilleurs délais. Les heures DIF déclarées avant cette date sont intégrées automatiquement dans votre compte en euros », explique le site officiel moncompteformation.gouv.fr.

Le service est donc clôturé, ce qui n’empêche pas les fraudeurs de sévir comme le prouve le message ci-dessous reçu depuis hier par plusieurs journalistes de MoneyVox.

Fraude CPF
© 2021 Fraude au CPF

Jusquà 12 millions d'euros extorqués

Ces derniers mois, 10 000 comptes ont été fraudés sur 38 millions, auprès des salariés souhaitant transférer leurs droits. Les montants extorqués vont de dix à douze millions d’euros selon les autorités. « Pour utiliser votre compte formation un seul site officiel moncompteformation.gouv.fr. Pour éviter d'être piraté, ne communiquez jamais vos identifiants (numéro de sécurité sociale ou mot de passe). Vous devez rester seul à accéder à votre compte ! Dans le cas contraire, vos droits à formation pourraient être piratés ! Soyez attentifs aux tentatives d'arnaques (sollicitations répétées, parrainages, offres d'emploi trompeuses) ! », complète cybermalveillance.gouv.fr qui a émis de nombreuses alertes à ce sujet.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Selon les dernières statistiques du ministère du Travail, plus de 7 millions de salariés ont réalisés le transfert de leurs heures de DIF vers leur CPF. En revanche, près de 10 millions de salariés manqueraient à l’appel avertissait récemment la Fédération de la formation professionnelle (FFP), pour un montant avoisinant les 12 milliards d’euros !