Depuis le 23 octobre, la Monnaie de Paris met en vente des pièces, médailles et bijoux en hommage aux 60 ans de carrière du chanteur. A l'approche du troisième anniversaire de la mort de Johnny Hallyday, faut-il miser sur ces produits ?

Jacques Chirac, Johnny Hallyday et les Schtroumpfs ont un point commun : La Monnaie de Paris, vénérable institution française âgée de 1 150 ans, leur consacre pièces, médailles et bijoux en cette fin d’année. Après un premier essai en 2019, l’idole des jeunes est de nouveau à l’honneur en 2020. Pour rendre hommage aux 60 ans de carrière de l'idole des jeunes, une gamme de produits inédits est proposée avec des pièces de 50 euros en or (frappée à 500 exemplaires), 10 euros en argent (7 500 exemplaires) et un quart d’euro en or nordique (50 000 exemplaires) pour un prix, respectivement, de 660, 70 et 6 euros.

Des produits pour les fans avant tout

« Le revers de ces monnaies représente deux objets ayant rythmé la vie du taulier la guitare et la moto. Motard dans l’âme, le véhicule de prédilection de l’artiste est subtilement intégré sur la caisse de la guitare. Les cordes de la guitare forment son nom pour symboliser son lien profond avec cet instrument », explique la Monnaie de Paris. Il est déjà possible de les commander sur la boutique en ligne pour une expédition annoncée à partir du 3 novembre.

Un investissement pour s'offrir une retraite dorée dans le Tennessee ? Plutôt un énième produit dérivé. « C’est comme un pin’s, ce sont des produits qui s’adressent aux fans, sourit un spécialiste de numismatique, l’étude des pièces et des médailles, de CGB à Paris. Il n’y a pas vraiment de marché secondaire, c’est-à-dire de revente aisée et de plus-value importante car elles ne sont pas assez rares. II ne faut pas en espérer un placement rentable ».

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Un partenariat avec Carrefour

Loin des spéculation éventuelles, pour les fans, des médailles à 9,50 euros sont vendues en exclusivité chez Carrefour depuis vendredi. « Selon la Monnaie de Paris, les fans plébiscitent ces médailles collectionnables. L’an passé, la société avait déjà fabriqué trois produits à l’effigie du chanteur qui avaient tous été écoulés sur la semaine de prévente précédant le lancement officiel. Carrefour espère susciter le même engouement », rapporte LSA. Il est également possible de se procurer une de ses médailles produite dans des métaux communs (ni or, ni argent) à 4 317 exemplaires directement sur le site de la Monnaie de Paris.

Seule autorisée à frapper des euros ayant cours légal, ce qui garantit la valeur minimum de ses productions, l'institution propose aussi des sets de pièces (allant de 1 cents à 2 euros) accompagnés d’une photo du rockeur. La collection est complètée par une chevalière en argent, éditée à 999 exemplaires, et vendue 229 euros.

« Si ce n’est pas un marché à court terme, il est toujours possible de donner du sens à sa collection et de raisonner en lot, explique Jean-François Faure, fondateur de Aucoffre, expert en métaux précieux. Par exemple en conservant l’ensemble des pièces frappées par La Monnaie de Paris en hommage à Johnny pendant 20 ou 30 ans ou en proposant un ensemble complet de l'année 2020. On ne sait jamais comment ça peut évoluer ». Quel que soit votre achat, prenez en soin. La qualité de conservation contribue à sa valeur dans le temps, notamment l’écrin qui protège la pièce et les papiers qui l’accompagnent à l’achat.

La Monnaie de Paris a multiplié ces dernières années les partenariats marketing (Disney) comme les hommages (aux soignants, à Booba ou aux footballeuses de la coupe du monde féminine organisée en France).