Les tarifs des services bancaires proposés en France ont connu en 2020 une évolution modérée et relativement hétérogène, après une année 2019 marquée par la baisse de la quasi-totalité de ces tarifs, a fait savoir mardi l'Observatoire des tarifs bancaires.

« Après un exercice 2019 marqué par le respect strict des engagements pris le 11 décembre 2018 devant le président de la République, avec un gel des tarifs sur l'année et dans les faits, une baisse de la quasi-totalité de ces tarifs, l'année 2020 affiche une faible variation des tarifs bancaires », affirme cet observatoire.

Fin 2018, en pleine crise du mouvement des Gilets jaunes en France, les établissements bancaires s'étaient en effet engagés auprès du gouvernement à geler leurs tarifs pour 2019 et à plafonner les frais d'incidents pour les clients les plus fragiles.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

En 2020, l'observatoire constate que les variations de tarifs, « tant à la hausse qu'à la baisse, sont restées très modérées notamment en valeur absolue. Dans le détail, trois tarifs sont en baisse, cinq tarifs sont stables et six tarifs sont en hausse », écrit-il dans un communiqué.

Voir le classement des banques les moins chères