Plan du site Rechercher

Prime à la conversion : les acheteurs inquiets, la plate-forme en pause

voitures électriques
© BERLINSTOCK - Fotolia.com

Victime de son succès, le site en ligne qui permet de déposer sa demande de prime à la conversion est en cours de mise à jour en juillet, notamment afin d'affiner le comptage du nombre de dossiers validés et limités à 200 000. Rassurez-vous néanmoins, c'est la date d'achat qui fait foi, pas la date de dépôt du dossier.

Depuis la fin du confinement, la prime à la conversion promue par le gouvernement connaît un grand succès. Ainsi, selon les chiffres du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), actualisés ce 9 juillet, 125 000 sur les 200 000 prévues dans le plan du pour soutenir le secteur automobile ont déjà trouvé preneur. Grâce à cette impulsion verte, le marché de la voiture repart et tout le monde devrait être ravi. Sauf que, depuis le 1er juillet, rapporte Europe 1, le formulaire à remplir sur le site Internet du Ministère de la Transition Écologique pour bénéficier de cette prime tourne en rond. Ou plutôt dans le vide. Suffisant pour inquiéter les néo-acheteurs.

« Pour un dossier de prime à la conversion, nous vous invitons à renouveler votre demande à compter du 31 juillet » : voilà ce que pouvaient lire les automobilistes sur la plateforme primealaconversion.gouv.fr. Face au début de fronde, le gouvernement a plaidé une simple mise à jour et rappelle que c’est la date d’achat qui fait foi et non la date de demande déposée en ligne.

La barre des 200 000 atteinte pour le 15 août

Le CNPA explique de son côté sur Europe 1 que la mise en pause se justifie pour mettre à jour le comptage du nombre de primes utilisées sur les 200 000 prévues. « Le moyen de comptage n’est pas d’une précision absolue, l’idéal serait que nous puissions avoir les certificats de destruction des véhicules. Ce que nous n’avons et que nous aurons un peu plus tard dans l’été », a notamment expliqué son président qui estiment que le compte pourrait être atteint autour du 15 août.

Ces nouvelles aides comprennent notamment la hausse du bonus écologique pour l'achat d'un véhicule électrique neuf, qui passe de 6 000 à 7 000 euros pour un particulier et de 3 000 à 5 000 euros pour une personne morale (entreprise, collectivité), ainsi que la création d'un bonus écologique de 2 000 euros pour l'achat d'un véhicule hybride (essence-électrique) rechargeable.

La prime à la conversion, sorte de prime à la casse, a été renforcée : le dispositif, sous conditions de revenus (revenu fiscal de référence relevé à 18 000 euros), prévoit une prime pour l'achat d'un véhicule récent (neuf ou d'occasion) en échange de la mise au rebut d'un véhicule ancien. En cas d'achat d'une voiture récente essence ou diesel, son montant est fixé à 3 000 euros, et à 5 000 euros pour un véhicule électrique.

Partager cet article :

© MoneyVox / SA / Juillet 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox