Votre voiture devait être examinée dans un centre agréé en mars ou en avril ? Pas de panique. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a décidé d’accorder une tolérance de 3 mois pour faire réaliser son contrôle technique.

Si les centres de contrôle technique font officiellement partie des établissements autorisés à ouvrir, la plupart d’entre eux sont en réalité fermés. Et les clients ne se bousculent de toute façon pas au portillon, confinement oblige. Les réseaux Dekra-Norisko ou Autovision annoncent ainsi sur leurs sites internet respectifs : « Pour votre santé, la plupart de nos centres sont fermés jusqu’à nouvel ordre ». Mais ils rappellent également que « le ministère a officialisé une tolérance de 3 mois pour les délais de contrôle technique […] des véhicules légers ». Concrètement, si vous deviez ainsi faire examiner votre voiture ou utilitaire avant le 5 avril par exemple, vous avez finalement jusqu’au 5 juillet pour effectuer la démarche. Les contre-visites sont aussi concernées par ce délai prolongé de 3 mois.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a pris cette décision en partant du constat que de nombreux véhicules doivent continuer à circuler dans les prochaines semaines, malgré les restrictions de circulation, « notamment pour l’approvisionnement des denrées alimentaires » ou « les particuliers qui doivent travailler ».

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

Pour rappel, les véhicules légers doivent faire l’objet « d'un contrôle technique dans les 6 mois précédant l'expiration d'un délai de 4 ans à compter de la date de leur première mise en circulation » puis tous les 2 ans par la suite. Le contrôle technique est également obligatoire avant de vendre un véhicule (sauf s’il a déjà été effectué dans les 6 mois précédant cette vente).

A lire aussi : Auto, cinéma, restaurant… Ces centaines d'euros que vous économisez « grâce » au Covid-19