Pourquoi 740 000 voitures ont zappé le contrôle technique l'an dernier

Contrôle de police
© Chlorophylle - Fotolia.com

De plus en plus de Français choisissent de ne pas présenter leur automobile au contrôle technique. L'an dernier, près de 740 000 voitures ont ainsi manqué à l’appel. Comment expliquer ce phénomène ?

24,76 millions : c’est le nombre de contrôles techniques effectués en France l’an dernier, selon le bilan récemment publié par l’Organisme Technique Central (OTC). Le chiffre impressionne, il est pourtant en baisse de 3,57% par rapport à 2018, alors même qu’il était attendu en hausse. Une raison à cela : près de 740 000 véhicules attendus dans les centres de contrôle n’ont pas été présentés. Autrement dit : vous êtes de plus en plus nombreux à zapper le contrôle technique de votre véhicule.

Le phénomène n’est pas nouveau : en 2018, c’était déjà le cas de 560 000 automobiles. Et il s’explique en partie par la mise au rebut de vieux véhicules, afin que leurs propriétaires bénéficient de la prime à la conversion. Mais les professionnels sont inquiets : « Cela signifie que de nombreux véhicules, potentiellement dangereux et/ou polluants, ne passent pas ou plus leur contrôle technique », estime le Comité National de Professionnels de l’Automobile (CNPA), dans un communiqué cité par BFMTV.

Pourquoi cette réticence à présenter son véhicule ? Tout simplement parce que les propriétaires craignent que leur voiture soit recalée, et les expose à des frais qu’ils ne peuvent (ou ne veulent) pas assumer. Les conditions de passage de l’examen, en effet, ont été récemment durcies : sur la sécurité en mai 2018 et sur la pollution en juillet 2019. Des réformes qui n’ont pas eu d’impact immédiat sur le taux de contre-visites, stable à 21,51% en 2019, mais ont contribué à stresser les automobilistes : les contrôleurs techniques notent aussi une dégradation des relations avec des clients de plus en plus tendus.

Comment y remédier ? Le CNPA appelle les pouvoirs publics à durcir le ton, en majorant l’amende forfaitaire payable en cas de défaut de contrôle technique. Elle est actuellement de 135 euros, en plus de l’immobilisation du véhicule.

Partager cet article :

© MoneyVox / VM / Février 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 19 février 2020 à 12h56 - #1Petit louis
  • Homme
  • 68 ans

Oui !...mais, il y a -aussi - ceux qui craignent pour la casse de leur moteur, sachant qu'au CT, on pousse le moteur à de forts régimes ,à vide.
D'ailleurs, sur certaines voitures, les constructeurs ont pris soin de couper ledit moteur à
2500 tr/mn...et ces voitures passent le CT sans encombre !
Inégalité devant le CT ???
A suivre...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?40

Ajouter un commentaire