Le président François Hollande, en déplacement jeudi dans l'Isère, a annoncé qu'« il y aura des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016 ». Mais leur ampleur dépendra de la croissance.

« Il doit y avoir une croissance plus forte en 2016 », a déclaré le chef de l'Etat, « il y aura donc des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016 ». « Pour en fixer l'ampleur, ça dépendra de la croissance que nous pourrons atteindre en 2016, mais nous aurons sans doute à fixer un objectif pour cette croissance en 2016 », a-t-il ajouté.

« Mais pour avoir cette croissance, nous devons stimuler l'investissement et nous devons faire en sorte que cet investissement soit utile aux Français et utile même au monde, à travers cette mutation énergétique et cette responsabilité que nous avons à travers le climat », a poursuivi le président.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Dans une interview aux quotidiens régionaux du groupe Ebra (Le Progrès, L'Est républicain, Le Dauphiné libéré...) François Hollande avait promis de nouvelles baisses d'impôts pour les Français « si la croissance s'amplifie en 2016 ». « Si la croissance s'amplifie en 2016, nous poursuivrons ce mouvement (de baisse de la fiscalité) car les Français doivent être les premiers bénéficiaires des résultats obtenus », avait déclaré le chef de l'Etat à la veille d'une visite en Isère et en Savoie.