Les mises en chantier de logements neufs en France ont chuté de 10,3% sur l'année 2014 pour s'afficher à 297.532, soit leur plus bas niveau depuis l'année 1997, selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Logement.

Ce chiffre est nettement inférieur à la moyenne des dix dernières années (de l'ordre de 347.000 logements) et il faut remonter 17 ans en arrière pour retrouver un niveau aussi faible, puisqu'en 1997, 287.104 mises en chantier avaient été dénombrées.

Par type de constructions, sur la période, les mises en chantier de logements ordinaires sont ressorties en baisse de 12,5% à 273.860 unités. Celles des logements en résidence (pour seniors, étudiants, de tourisme), un secteur plus restreint et qui a bien mieux résisté à une conjoncture économique morose, ont progressé de 26% à 23.672 unités.

-12% de permis de construire accordés

L'an dernier, le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs a aussi dégringolé de 12% par rapport à 2013, pour s'établir à 381.075, a précisé le ministère.

Cette baisse concerne tant les logements ordinaires individuels (349.050 unités, -14%) que les logements collectifs (187.904 unités, -8,8%) tandis que les résidences pour seniors, étudiants et touristes (32.025 unités, +19,2%) en revanche, résistaient à la conjoncture désastreuse du bâtiment.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

En 2013, la construction avait reculé de 4,2% pour s'établir à quelque 332.000 mises en chantier de logements.