L'assureur et courtier April a annoncé jeudi un bénéfice net en baisse de 2,2% au premier semestre, à 26,6 millions d'euros, un recul qui s'explique par d'importants investissements et des charges non récurrentes.

Sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires s'est établi à 387 millions d'euros, en légère baisse de 1,3%, et le résultat opérationnel courant à 44,8 millions d'euros, en repli de 2,2%. A périmètre et taux de change constant, le chiffre d'affaires ressort stable, souligne le groupe, avec des primes d'assurance qui progressent de 2% (142,6 millions d'euros) et des commissions de courtage en baisse de 1,1% (244,4 millions d'euros).

D'importants investissements

Le résultat ce semestre a été affecté par des charges liées à « l'adaptation et la consolidation du modèle stratégique de certaines sociétés à l'étranger » et par d'importants investissements, notamment informatiques, indique le groupe lyonnais. April a engagé un programme d'investissements visant à améliorer sa compétitivité, avec notamment « le déploiement des plateformes de gestion à l'international, l'adaptation de son offre dans le contexte de l'ANI (accord national interprofessionnel qui vise à généraliser les couvertures de santé collective, ndlr), le développement de la distribution multicanale et la rénovation des systèmes d'information », détaille le communiqué.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Par activités, c'est la branche Santé et Prévoyance qui a tiré les résultats ce semestre, avec une hausse du bénéfice opérationnel (+3%), tandis que la branche Dommages, qui encaisse les charges non récurrentes, affiche une perte opérationnelle (1,2 million d'euros).