Le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg a indiqué mardi travailler sur des mécanismes permettant « de financer les PME sans passer (...) forcément par le secteur bancaire ».

« Nous venons de mettre fin au monopole bancaire à travers le financement participatif et le crowdfunding », a indiqué Arnaud Montebourg à l'Assemblée nationale, répondant au député UMP Guénhaël Huet. Mais « il y a aussi d'autres mécanismes qui permettent de financer les PME sans passer (...) forcément par le secteur bancaire », a-t-il ajouté.

Le ministre entend « créer de la compétition avec les banques » avec une « ouverture du marché pour le financement, par la dette à travers des titres », a-t-il dit. Il a précisé travailler « de façon accélérée » à des mesures qu'il détaillera « dans les jours, dans les semaines à venir ».

La France doit « se passer de son système bancaire »

« Nous pensons qu'il est nécessaire maintenant que la France décide de se passer de son système bancaire », a-t-il dit. Les dispositions en préparation « permettront d'apprécier que finalement les entreprises peuvent accéder à l'épargne des Français, mais sans passer par leurs banques puisque les banques ne sont pas au rendez-vous », a ajouté Arnaud Montebourg.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Le ministre a notamment affirmé que s'agissant des PME et TPE, « sur les crédits d'investissements, on est à un niveau absolument acceptable », mais « sur les crédits de trésorerie, (il y a) des niveaux de refus de crédit proches de ceux de l'Italie ou de l'Espagne ». « Les banques refusent le risque, et de prendre le risque d'accompagner les entreprises. Résultat : nous avons des niveaux de faillite dans les TPE et PME qui sont trop importants », a-t-il déclaré.